Actualités

La Tunisie serait elle hors conformité des modèles économiques ?

 

À l’université, j’ai étudié pleins de matières dont la « microéconomie  » qui explique le comportement de consommation, c’est à dire en quoi dépenser la somme de l’argent qu’une personne a pour atteindre le maximum de sa satisfaction tout en minimisant les coûts suivant le principe « maximum de plaisir avec minimum de souffrance ».
Malheureusement ceci est inapplicable en Tunisie. Je m’explique, la science dit que si le taux d’inflation augmente, la banque centrale fait augmenter le TMM pour que les taux d’intérêts des banques augmentent de même et ceci pour faire réduire l’accès aux crédits à la consommation et la monnaie en circulation. Le TMM en Tunisie en juillet 2016 était 4.26% le taux d’inflation a commencé à se croître, la BCT a fait comme toutes les banques centrales, augmenter le TMM à 5.23% ..6.72%..7.25% mais en vain , ce taux est en augmentation et les ménages tunisiens se créditent en aise sans avoir de problèmes sachant que le taux d’épargne des tunisiens a fait une chute de 40% en 3 ans.
La BCT n’a pas trouvé une solution pour mettre fin à cette augmentation, elle a donc fait bloquer les prêts à consommation.
On a passé du temps à l’université en apprenant les théories de Keynes et Friedman et en analysant des situations avec des tableaux et des courbes en essayant de comprendre le comportement du consommateur pour en tirer des solutions économiques que l’on va appliquer sur n’importe quel pays, mais on a oublié que le consommateur Tunisien ne se compte pas avec les consommateurs normaux, son comportement est unique, je vous le décris;

À l’économie mondiale, on fait augmenter les impôts sur les produits de luxe comme étant une justice pénale et lorsque les prix augmentent normalement la consommation diminue et augmente progressivement ensuite. Exceptionnellement en tunisie, quand les prix des cigarettes et du l’alcool augmentent, la consommation augmente de 20% ou 30%.
Les tunisiens sont classés les premiers dans le monde dans le jeu d’argent « planet » avec 16% du chômage.
oh, le chômage c’est un mot qui fait flipper toute l’humanité! mais pour les tunisiens, ça n’a jamais été un obstacle ,un chômeur qui a un programme avec ses amis coûte que coûte la sortie il participe, comment va-t-il avoir de l’argent ? Mais tranquille il se débrouille, emprunte ou même voler s’il le faut car finalement il va collecter la somme qu’il veut et il va sortir.
Un tunisien du statut chômeur mais prend un café à 5dt deux fois par jour et fume un paquet de cigarettes et ne s’arrête jamais devant un vendeur de lunettes de contrefaçon.
Un tunisien qui reçoit un salaire mensuel de 1000dt, en été il se paye un séjour dans 3 hôtels 5* mange dans des restaurants 5 fourchettes.. ah oui c’est grâce aux 5000dt qu’il a emprunté .
On connaît tous la difficulté qu’a la tunisie en devise, mais quand même l’importation des voitures, parfums et smart phones continue.
Le comportement du consommateur tunisien est influencé par un caractère emmenant de sa psychologie dit « vice » : se vanter de ce qu’il possède et ce qu’il fait. Un tunisien n’est pas rationnel il ne voit qu’une partie de la réalité, il vit au jour le jour sans aucune vision de crainte pour son avenir et il croit en ses propos et ses principes et veut grimper dans la pyramide de Maslow pour atteindre son estime de soi

D’où est ce que le tunisien acquiert de l’argent ? Pourquoi l’économie tunisienne est en baisse ? On ne le saura qu’après avoir fait une étude approfondie sur le comportement du consommateur tunisien et ensuite on pourra trouver des solutions pour identifier le modèle économique qui lui convient vu la forte liaison entre ces deux derniers.
Bref, il nous faut une nouvelle matière qui doit s’appeler la microéconomie tunisienne.

Article proposé par :Ines Baccar, étudiante en finance

Tags
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close