Actualités

Les emplois du secteur de l’hébergement hôtelier sont menacés de destruction

La Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie a organisé, le vendredi 20 novembre 2010, une conférence de presse, à 10h00 à l’hôtel Laïco, pour présenter les résultats de l’étude d’impact de la COVID-19 sur le secteur hôtelier et les projections pour l’année 2021

Le secteur du tourisme est le secteur le plus impacté au niveau national et international. L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a annoncé en septembre que le retour à la normale de l’activité touristique ne se fera pas avant 2023 au mieux, et l’Association Internationale du Transport Aérien (IATA) ne prévoit pas de reprise du trafic aérien habituel avant 2024.

Dans ce contexte, la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie a commandé une étude à une équipe d’experts économistes, encadrée par M. Abdel Rahmen El Lahga, professeur d’économie à l’Université de Tunis. Cette étude a confirmé et révélé que :

  • Le secteur de l’hôtellerie est le plus impacté en termes de pertes d’emplois, avec une perte de 27 000 emplois permanents prévue d’ici fin 2020,
  • Il y aura un glissement d’une partie importante de la population employée vers la pauvreté : 6 familles sur 10 dont le chef de famille travaille dans l’hôtellerie entreront dans la pauvreté et alors qu’avant la pandémie, 1% d’entre elles étaient dans l’extrême pauvreté, cette proportion passera à 40% après la pandémie.

La FTH apprécie à leur juste valeur les mesures gouvernementales à court terme annoncées le lundi 16 Novembre et destinées à préserver les emplois et la pérennité des entreprises. Elle appelle à une promulgation rapide des textes d’application et à la mise en place de procédures simplifiées, vue la nécessité urgente et la gravité de la crise du secteur : les dernières statistiques de l’ONTT annoncent une décroissance de plus de 80% de l’activité à fin octobre, par rapport à 2019.

La FTH réitère la nécessité de mesures gouvernementales à moyen et long termes pour traiter les problèmes structurels du secteur, et en particulier ceux de l’accessibilité, de l’environnement et de la restructuration financière des entreprises.

Tags
Show More

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close