lundi , décembre 18 2017
Vous êtes ici : Accueil / Actualité / Attentat à Marseille: antécédents, comportement… Le profil de l’assaillant

Attentat à Marseille: antécédents, comportement… Le profil de l’assaillant

police

L’homme qui a mortellement poignardé deux femmes à la gare Saint-Charles dimanche avait déjà été interpellé pour vol. Selon les premiers éléments de l’enquête, il pourrait s’agir d’un Tunisien en situation irrégulière.

Il n’avait pas de papiers sur lui. Mais les enquêteurs ont pu rapidement l’identifier grâce à ses empreintes digitales. L’homme qui a mortellement poignardé deux femmes dimanche à Marseille était connu des services de police sous huit identités différentes.

L’assaillant avait été interpellé à plusieurs reprises pour des faits de droit commun, affirment des sources proches de l’enquête à l’AFP. Mais il n’était pas dans le viseur des services de renseignements ni fiché S. A ce stade, il a été identifié comme Tunisien mais les enquêteurs sont toujours en train de consolider cette information, affirme une source proche de l’enquête à L’Express. Le Parisien précise que l’individu serait en situation irrégulière sur le territoire national.

Comportement « étrange »

Selon les informations de Libération, l’individu âgé d’une trentaine d’années aurait été arrêté pour la dernière fois samedi et placé en garde à vue pour un vol à l’étalage à Lyon. Faute d’éléments, il avait été relâché. Moins de 24 heures plus tard, il frappait à Marseille. Vivait-il dans la région lyonnaise? A ce stade, les policiers ne lui ont pas encore retrouvé de domicile connu. Mais l’une de ses victimes habitait, elle, à Lyon. L’enquête devra déterminer comment l’assaillant a choisi ses cibles.

Son comportement a été qualifié « d’étrange » par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb se basant sur les images de vidéo-surveillance de la gare: il « commence par commettre (son) crime sur une première personne, s’enfuit, puis revient sur ses pas pour tuer la seconde personne ». « C’est un élément d’interrogation », a souligné le ministre.

Un téléphone portable a été retrouvé sur lui. En cours d’analyse, il pourrait permettre de vérifier si l’auteur de l’attaque revendiquée par Daech était en lien avec des djihadistes. Et également de retracer son parcours avant son passage à l’acte (131)

209 Total Views 1 Views Today

Les commentaires sont fermés.