lundi , décembre 18 2017
Vous êtes ici : Accueil / Actualité / Le Chef du Gouvernement et dix ministres pour accélérer les projets d’énergies renouvelables

Le Chef du Gouvernement et dix ministres pour accélérer les projets d’énergies renouvelables

Logo ANME baseline

L’enjeu est stratégique. Accélérer la mise en œuvre des projets d’énergies renouvelables avec le double objectif de porter leur part dans la production électrique à 30% à l’horizon 2030 et d’accroître la création d’emplois : tel est le thème d’une conférence dédiée qui se tiendra à Tunis à partir de ce jeudi 7 décembre. Placée sous l’égide du chef du gouvernement, Youssef Chahed, qui procèdera à l’ouverture de ses travaux, elle s’inscrit dans le cadre des dix initiatives du gouvernement pour la croissance et l’emploi. Cette conférence, organisée par le ministère de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables avec le concours de l’Agence nationale de Maîtrise de l’Energie et l’appui du PNUD, réunira plus de 300 participants, entre institutionnels, élus, experts et professionnels. Pas moins de dix membres du gouvernement, à la tête des départements concernés se relaieront, deux jours durant, pour présider les différentes sessions thématisées inscrites au programme.
Inciter les investisseurs dans les énergies renouvelables
Soucieuse de faire face au déficit énergétique qui risque de s’aggraver de manière drastique en 2030, la Tunisie a adopté un Plan solaire qui a été actualisé en affirmant l’objectif de 30% d’énergies renouvelables en 2030. Aussi, une batterie de textes juridiques et réglementaires, notamment la loi sur la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables (loi 2015-12 du 11 mai 2015), le décret fixant les conditions et les modalités de réalisation de projets et de vente à la STEG (décret 2016-1123 du 24 août 2016) et celui relatif au fonctionnement et à l’organisation du Fonds de Transition énergétique (décret 2017-983 du 26 juillet 2017) instaurent n cadre favorable au déploiement du Plan solaire tunisien (PST).
Plus concrètement, et afin de mettre en place, par des entreprises privées et dans le cadre du régime des autorisations, une capacité renouvelable de 210 MW entre énergie éolienne et énergie solaire photovoltaïque sur la période 2017-2020, un appel à projets a été lancé le 11 mai 2017. A l’expiration de l’échéance le 15 novembre dernier, 69 dossiers ont été déposés et sont actuellement en cours de dépouillement. Nombre de développeurs et d’investisseurs potentiels ont cependant évoqué des difficultés rencontrées notamment pour ce qui est de certains aspects réglementaires, de l’accès au financement (bancabilité des contrats de vente à la STEG), et de la rentabilité. D’où l’importance de tenir cette conférence nationale.
Aplanir les difficultés
Deux grands objectifs lui sont assignés : d’abord, débattre des  difficultés rencontrées et, ensuite, élaborer des recommandations qui feront l’objet d’un plan d’action détaillé avec les mesures à adopter, clarifiant les rôles et responsabilités des acteurs et précisant un échéancier d’implémentation afin d’accélérer la mise en œuvre du PST.
Les travaux s’articuleront autour de quatre axes principaux à savoir le cadre réglementaire et institutionnel régissant les énergies renouvelables,la gouvernance du plan solaire Tunisien, le financement du plan solaire Tunisien et les défis et opportunités du système électrique. Ces thèmes seront traités lors de neuf sessions, présidée chacune comme suit notamment par un membre du gouvernement.
·         Session introductive : Afif Chelbi, Président du Conseil des Analyses Economiques
·         Le régime des concessions : Comment accélérer sa mise en place : Lamia ZRIBI, Présidente du Conseil National des Statistiques
·         Le contrat d’achat d’électricité (PPA) dans le régime des autorisations : Comment assurer sa bancabilité?AnouarMaarouf, Ministre des Technologies de Communication et de l’Economie Numérique
·         Les projets d’Autoconsommation électrique par les énergies renouvelables : Comment améliorer la faisabilité et la rentabilité ? : Slim Feriani, Ministre de l’Industrie et des Petites et Moyennes Entreprises
·         Quel système électrique pour une intégration massive des énergies renouvelables?: Slim Khalbous, Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique
·         Le foncier : Les contraintes pour le développement des projets ER (procédure, domaine de l’Etat, changement de vocation, propriété,…): Samir Bettaieb, Ministre de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la pêche
·         La gouvernance du PST : Omar EL Behi, Ministre du Commerce
·         Le financement du Plan Solaire Tunisien : Ridha Saidi, Ministre auprès du Chef du Gouvernement chargé du suivi des Projets et Programmes Publiques
·         Les Procédures de mise en place des projets de production d’électricité privée : Chokri Ben Hassen Secrétaire d’Etat auprès du, Ministre des Affaires Locales et de l’Environnement
·         Session de clôture : Khaled Kaddour, Ministre de l’énergie, Mines et Energie Renouvelable & Riadh Mouakher, Ministre des Affaires Locales et de l’Environnement
Des experts nationaux et internationaux prendront part à la conférence pour enrichir les discussions et apporter une vision internationale et régionale, en plus du partage d’expériences d’autres pays. Egalement, un facilitateur général et un rapporteur général avec des facilitateurs par session appuieront la préparation du draft du plan d’actions au terme de la conférence.

(51)

61 Total Views 2 Views Today

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*