Vous êtes ici : Accueil / Actualité / Omar Laabidi ou l’enfant martyr oublié de la République

Omar Laabidi ou l’enfant martyr oublié de la République

 

 

somal,

Dans un post publié sur sa page facebook l’avocat et droit de l’hommiste ghazi mrabet fustige et dénonce la non chalance et le mépris prémédité  de la république tunisienne  envers l’affaire de omar laabidi insinuant qu’il est  victime pour une deuxiéme fois par l’establishment aveuglé et aveugle et la mainmise de la police sur l’affaire.Rappelons queOmar est   un jeune tunisien de 19ans  sorti de chez lui un matin pour regarder un match de foot au stade de Radès et qui meurt noyé quelques heures plus tard.

Voici ci-dessous le texte intégral publié sur sa page

Vous souvenez-vous encore de lui? Le jeune tunisien de 19 ans sorti de chez lui un matin pour regarder un match de foot au stade de Radès et qui meurt noyé quelques heures plus tard dans l’Oued?
C’était un 1er avril…il fut repêché comme un poisson….pas d’avril mais un cadavre englouti par la haine de tout notre système dit « républicain ».
L’enquête fut rapidement confiée à la brigade anti criminelle de Gorgeni…une brigade connue par les victimes et reconnue par l’establishment. Le porte-parole du ministère de l’intérieur niera toute responsabilité…Quoi de plus normal dans notre république?!
Le Chef du gouvernement a ordonné l’ouverture d’une enquête administrative pour déterminer l’éventualité d’une quelconque responsabilité, sans résultats rendus publics en tout cas.
Quant aux juges, peuvent ils réellement faire quelque chose? Notre système judiciaire peut il s’opposer à la mainmise de la police sur le Parquet qui vient d’ailleurs d’être confortée par la nomination d’un super ministre de la justice et de l’intérieur, premier flic et Chef du Parquet en même temps?!! Par contre, un magistrat chargé d’enquêter sur un décès suspect et dont la victime serait un policier,serait-t-il au moins plus bousculé par la quête de la vérité le plus rapidement possible ou bien travaillerait-il dans les mêmes conditions d’avancement de l’investigation comme dans le dossier de Omar?
Notre peuple ne mérite pas cette République. L’affaire de Omar a déjà marqué beaucoup d’entre nous. Les jeunes des quartiers difficiles ont eu la confirmation que l’Etat tunisien les méprisent. Ceux qui nous gouvernent ne mesurent pas les conséquences de leur honteuse indifférence et de la distance qui se creuse de jour en jour et d’affaires en affaires avec son peuple et particulièrement avec les jeunes, aidés de surcroît par toute la classe politique qui hiberne encore dans son mutisme généralisé.

Beaucoup d’entres nous iront à la plage cet été. C’est ça la vie aussi. Nous ferions bien si chacun d’entre nous fasse un geste à la mémoire de Omar. Je n’en sais rien. Une photo contre l’oubli de Omar. Rien n’est pire que l’oubli. Il s’agira de faire un geste(le plus petit possible)et rappeler au système qui nous étrangle, à défaut de nous faire noyer tous, notre droit de croire encore que les responsables doivent être jugés.
Un jour viendra…

Asma et hager

  (53)

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*